Bienvenue

Bienvenue

Isa Harmony, Artiste aux aiguilles

http://iflecollectif.blogspot.com/2016/11/isa-harmony.html


Isa Harmony, rencontre exclusive et inconditionnelle d'une femme en évolution et si proche des origines des choses.

Peux tu nous dire qui tu es ?

A vrai dire, je me pose encore la question. Rien n'est arrêté et tout est encore possible... Je ne sais pas... Une femme nature en tout cas ! C'est à dire une femme qui a fait la part des choses entre ce qu'elle est et ce que l'on veut qu'elle soit. La nature est omniprésente  et donc je me sens sereine et apaisée. J'aime l'authenticité et la simplicité dans les matières et les genres.
 
Que nous proposes tu ?
 
J'utilise une matière, la laine, pour créer des choses.
 
Des choses ?
 
J'ai envie d'habiller les hommes et les femmes et j'aime les voyages. Je créé donc, principalement, des sacs pour eux car j'aime cet objet pour l'intimité de son contenu, un peu secret.
 
Je fais également des mitaines. Pour moi les mains parlent beaucoup. Nous oublions souvent les mains, elles sont pourtant précieuses. Je souhaite donc les habiller pour les valoriser et les protéger.

Je souhaite également aller vers l'homme car il est souvent oublié dans la mode.

Donc voilà, je souhaite créer des choses qui sont utiles dans l'habillement.

J'aime aussi transformer le vêtement, et j'aime coudre à la main... Je revis par ce geste, les gestes anciens des premiers hommes. C'est un contact aux origines de l'humanité. Cela m'apaise, et m'amène une jouissance intérieure forte.

Ma tante m'a appris à tricoter quand j'avais une dizaine d'année. C'était un moment fort pour moi d'être centrée sur mon tricot. Je tricote partout, j'aime tricoter dehors... je suis physique, il faut que je bouge.

Te considères tu artiste textile ?


Je ne me considère pas trop artiste textile, je n'utilise pas ce mot trop pompeux... Mais en même temps peut être que je le suis, mais ce n'est pas moi qui le dis !


Je crée de rien, je pars des mailles, je mets en valeur le corps des personnes qui portent et aiment le vêtement. Une voix m'appelle d'où je ne sais où, très profondément ancrée dans la nature.

J'aime les formes simples, inventées, l'asymétrie, pas de perfection... J'aime la dissymétrie des choses.

Pour moi, le beau n'est pas quelque chose de parfait, tout ce qui nous fait est beau, nos défauts peuvent être aussi beaux.

Pourquoi la laine ?

J'aime bien m'habiller avec la laine, c'est chaud.

J'aime bien la construction du vêtement maille après maille, revenir sur le même rang... Au final, je ne me suis pas vraiment posée la question du pourquoi la laine... C'est vraiment beaucoup de ressenti des premiers hommes.

Pourquoi ne pas filer ta laine ?

Oui, j'y ai pensé et des rencontres font que j'y pense de plus en plus. Ce geste me plairait.

J'aime les matière nobles et de qualité. Il est important pour moi d'utiliser de la bonne laine, qui me donnera un vêtement solide.

As tu d'autres moyens d'expression ?

La peinture, le dessin... Je sais utiliser mon crayon pour me faire plaisir, c'est naturel. Le crayon fait parti de ma main. Ce que je fais n'est pas beau, mais cela me plait. J'aime la couleur également.

J'aime aussi danser et la musique me parle beaucoup.

Je ne ressens plus trop le besoin d'apprendre, mais plutôt dans l'improvisation des choses et des moments.

As tu des projets futurs ?

J'oserai dire oui mais j'ai du mal. Mon projet c'est être, ce n'est pas ce que je vais faire, mais ce que je vais vivre. C'est d'être au mieux à 50 ans avec ce que je suis. Mon projet c'est d'être rien et tout en même temps.

A long terme, je veux vivre au plus proche de la nature, simplement.

Je n'ai pas de désir profond d'exposer mais j'aime être avec les autres. Cela me fait plaisir d'être avec les autres, et de vivre les choses ensemble.

L'exposition de Broons avec Morgane et Nicolas est une belle aventure. Dans le futur, peut être une maison d'artistes ?


Acceptes-tu de réaliser un portrait chinois ?

Oui je suis d’accord.

Si tu étais un peintre tu serais ? Picasso

Une couleur ? Le rouge

Un vêtement ? Une jupe

Un élément ? L'orage

Un lieu ? La corse

Une odeur ? Le parfum des fleurs

Un arbre ? Un pin laricio

Une matière ? Le bois

Une déesse ? Anna, déesse de l'amour celte

Un style ? La techno

Merci Isa pour cette rencontre.
 

Isabelle nous propose un texte plein de poésie pour illustrer son activité :
 
Tricoter et s'approprier le temps

Les "ptits sacs" : invitation au voyage, au nomadisme et à la langueur.
Les mitaines : chaleur, couleur, douceur, le contact de la maille au creux de la main.
 
Plusieurs heures et plusieurs jours sont nécessaires pour réaliser une création. Chaque maille tricotée, chaque centimètre de fil utilisé, chaque couture réalisée sont comme un pas, comme une marche dans l'instant.
 
Ce qui est merveilleux dans cette activité, c'est cette liberté de pouvoirs créer n'importe où et à tout moment, tout en restant à l'écoute de soi, des autres et du monde. Porte ouverte vers la méditation.
 
L'ensemble est tricoté dans des mélanges laines et acrylique, dans des matières de bonne qualité. Je veille tout particulièrement à la solidité de mes "ptits sacs".
 
Interview et rédaction Bach 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La parole est à vous.